Les origines de la présence de l’Islam au Sénégal

L’islam orthodoxe basé sur le Coran, la Sounnah et le consensus des salafs "pieux prédécesseurs" est celle introduite la première au Sénégal, à l’unanimité des historiens.

Les historiens ont divergé sur la date d’introduction de l’islam au Senhaja "Sénégal". D’après le professeur Amar Samb : “ toutes les dynasties qui ont régné depuis les Peul diawbé de 934 à 1534, jusqu’aux Almamy de 1776 à1881, en passant par les saltigui de 1534 à 1776, ont fait de l’islam une religion officielle et de leur pays un état théocratique. ”(1) Donc l’islàm serait introduit au Sénégal dès le 10ième siècle.
Cependant les historiens s’accordent tous que l’islam était bien implanté au Nord du Sénégal vers 1040/1080 avec le roi toucouleur War Diaby Ndiaye et le chef almoravide Abdoullah Ibn Yassine. Ces almoravides qui "diffusent l’islam orthodoxe, officiel, malikite sans aucune espèce de fanatisme ni de mysticisme" d’après le professeur Amar Samb(2). Le mouvement almoravide était en outre un mouvement de réforme islamique pour l’établissement de l’islam originel et la restauration d’une véritable société islamique(3).
Le mouvement Nasr Dine (1673 – 1677) a permis l’assumation de l’islam par les masses Djolof, du Cayor, du Walo et du Fouta d’après le professeur Boubacar BARRY.
Formé à l’université internationale de Pire, Thierno Souleymane BAAL instigua une réforme islamique renversera en 1776 le régime laxiste et tyrannique des denyanké pour fonder l’état islamique des Toorobé (1776 – 1891).
Quant à l’islam dit confrérique, il n’a été introduit qu’à la fin du 18ième siècle en provenance de la Mauritanie avec les familles Qadiriyya de Cheikh Sidi al Mukhtar al Kébir al Kounti (1730-1811) et de Muhammed Fadil (1797-1870). Ces deux filières Qadir n’ont été donc introduites que 7 siècles après l’entrée de l’islam au Sénégal. Les autres confréries ont commencé à apparaître au milieu et à la fin du 19ième siècle soit presque 900 ans après l’introduction de l’islam au Sénégal.
Ces études ont été faites par des universitaires neutres ou de tout bord, elles sont aussi tirés de la documentation des archives nationales françaises et sénégalaises déclassifiées vérifiables par tous.
Entre autres chercheurs qui se sont distingués sur cela on peut noter le professeur feu Oumar Kane de la faculté des lettres, le professeur feu Amar Samb de l’IFAN qu’Allah leur fasse miséricorde, Pr. Iba Der Thiam, Pr. Rawane Mbaye,...


(1) Amar SAMB. L’ISLAM ET L’HISTOIRE DU SENEGAL . B IFAN T 33 série B 1971 p.467
(2) ibid p.463
(3) D’Essmat A. Damdash.THE CONTRIBUTION OF THE ALMORAVIDS TO THE DIFFUSION OF ISLAM IN WEST AFRICA. Dar al-Gharb al-islam 1° édition 1988 P. 141

 
MENACE SUR LA COHESION NATIONALE Le président du Ris interpelle les religieux et les politiques
 
MACKY MAÎTRE DES SLOGANS CREUX
 
TABLE RONDE : Dynamiques communautaires et cohésion sociale au sénégal PARTIE 2
 
TABLE RONDE : Dynamiques communautaires et cohésion sociale au sénégal PARTIE 1
 
-----------------------------------
-----------------------------------
-----------------------------------