DECLARATION DU CONSEIL NATIONAL DU RASSEMBLEMENT ISLAMIQUE DU SÉNÉGAL (RIS AL-WAHDA)

Le Rassemblement Islamique du Sénégal (RIS Al-Wahda) a tenu, son 5ème Conseil national, le dimanche 6 octobre 2019, à Rufisque.
Le RIS réaffirme, plus que jamais, son attachement aux principes et valeurs qui ont conduit à sa création en Avril 2009.

Le Rassemblement Islamique, dans son analyse de l’actualité nationale, a fait plusieurs constats qui engagent le devenir de la Nation.
Malgré, les craintes liées à l’arrivée tardive des pluies, le RIS souligne que la lutte contre les inondations a englouti plusieurs dizaines de milliards, depuis 2005.

Néanmoins, le RIS constate que beaucoup de nos compatriotes sont encore sous les eaux. Il en est de même, pour beaucoup d’établissements scolaires, au niveau national qui sont actuellement dans l’impossibilité de démarrer l’année scolaire. Cette récurrente situation exige plus que jamais des mesures structurelles viables pour un développement harmonieux des territoires.

Par ailleurs, l’exploitation et la gestion des ressources naturelles (minières et gazières) alimentent le débat national depuis des mois. Le RIS salue cette exigence citoyenne de transparence et de bonne gouvernance.

Le RIS invite l’État, au premier chef, et tous les acteurs, à être les garants d’une gestion transparente et optimale des ressources nationales afin qu’elles soient profitables aux populations.

Malgré, les espoirs que suscite la découverte de ces ressources naturelles, le RIS constate, avec regret, que la problématique de l’émigration clandestine est toujours d’actualité. Les jeunes continuent à prendre des pirogues de fortune dans l’espoir de regagner l’Europe considérée comme l’Eldorado ; malgré, les crises qui secouent le « vieux continent ». Cette vague d’émigration, qui dépouille l’Afrique en général et le Sénégal en particulier de leurs plus valeureux fils, montre la nécessité de créer des conditions économiques et sociales capables de réhabiliter l’espoir et la dignité de cette importante catégorie sociale qui constitue l’avenir du Sénégal et de l’Afrique.

Aussi, le RIS remarque avec regret la recrudescence des accidents de la route avec leurs lots de victimes, même si la mobilité interurbaine a connu une nette amélioration. Voyager à l’intérieur du pays est devenu une grande menace pour tout le monde. A ce rythme, si des solutions pérennes ne sont pas trouvées, les investissements risquent de ne pas donner les résultats escomptés. A ce propos, le RIS invite les autorités étatiques à prendre les mesures idoines pour réduire l’insécurité routière qui est en train de briser des espoirs, d’ôter des vies et de décimer des familles entières.

Sur le plan éducatif, le RIS salue le bon déroulement de l’année scolaire écoulée (2018- 2019). Il reconnait que cette stabilité, tant souhaitée, est le résultat de beaucoup de sacrifices consentis par l’ensemble des acteurs du système éducatif.

Toutefois, le RIS remarque que l’école publique sénégalaise n’est pas totalement à l’abri de perturbations, vu les menaces brandis par des acteurs syndicaux qui appellent l’État au respect des engagements signés.
Conscient des enjeux de l’éducation et de la formation pour le pays qui aspire à l’émergence, le RIS invite la communauté éducative à rouvrir de vastes concertations pour un système éducatif stable et performant.

Le RIS salue la contribution des acteurs religieux et politiques dans la décrispation du champ politique et rappelle que les contradictions politiques doivent se fonder sur le seul désir et la volonté d’améliorer les conditions d’existence sociale.

Le RIS réaffirme son encrage aux valeurs et principes islamiques et rejette vigoureusement les contre-valeurs religieuses comme la promotion de l’homosexualité. Nous invitons l’État à garantir le respect des convictions et libertés religieuses dont le port du voile islamique.

Le RIS félicite la communauté mouride pour l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaan, une fierté pour le Sénégal et pour l’Islam, et salue la dynamique unitaire engagée avec l’écrasante majorité des associations islamiques et consacrée par la création de plusieurs structures faitières et prie pour un Sénégal paisible et prospère.

Le RIS renouvelle sa solidarité au peuple de la Palestine et réaffirme sa volonté de la création d’un État palestinien souverain.

Enfin, le RIS salue les innommables efforts consentis par ses membres au profit de nos concitoyens et de la cause islamique et les invite à se mobiliser massivement pour la réussite de son 3ème congrès ordinaire.

Fait à Dakar, le 06 octobre 2019
LE CONSEIL NATIONAL

 
DECLARATION DU CONSEIL NATIONAL DU RASSEMBLEMENT ISLAMIQUE DU SÉNÉGAL (RIS AL-WAHDA)
 
MENACE SUR LA COHESION NATIONALE Le président du Ris interpelle les religieux et les politiques
 
MACKY MAÎTRE DES SLOGANS CREUX
 
TABLE RONDE : Dynamiques communautaires et cohésion sociale au sénégal PARTIE 2
 
-----------------------------------
-----------------------------------
-----------------------------------